AccueilArticles pour changer de vieRéaliser ses rêvesPourquoi j’arrêterai le développement personnel

Pourquoi j’arrêterai le développement personnel

« c’est parfois en se perdant qu’on finit enfin par se retrouver » (Youssoupha)

 

100 avantages…et 4 inconvénients

J’avais déjà eu l’occasion de dresser ici un bilan de mes 2 premières années orientées « développement personnel ». L’horloge tourne, et cela fera bientôt 3 ans que je suis passionné par le sujet.
Au lieu de vous faire un bilan uniquement positif de cette période, je souhaiterai développer un aspect moins populaire, mais tout aussi réaliste : les inconvénients apportés par le développement personnel.

Quoi, le développement personnel n’a pas que des avantages?
On ne résout pas ses problèmes en cherchant à vivre mieux?

Si, principalement. Mais le fait de changer sa manière de vivre, de raisonner, peut également amener quelques nouveaux défauts. Ce fut mon cas.
On change, on évolue. Et en cherchant à s’améliorer, on récupère quelques nouvelles problématiques. Loin d’être insurmontables, mais elles prouvent que le travail d’amélioration doit rester constant.

 

Quelques inconvénients du développement personnel

  • Je croule sous les projets

Depuis que j’ai compris que je pouvais réaliser ce qui me faisait vraiment envie, ce qui me tenait à coeur, les projets défilent. C’est vraiment une chose incroyable, mais en parallèle, il s’agit d’un bourdonnement continu. Depuis 3 ans, j’ai toujours des projets en vue, en cours, finis. Des todo, des points à ajouter, à reclasser, à réfléchir, des soirées prises, beaucoup de travail.
Les projets avancent -et c’est ce qui importe- mais il faut vraiment bien les sélectionner car ils mobilisent beaucoup d’énergie.

  • Un brin de fatigue

Corollaire du point précédant, je réserve pas mal de place aux projets qui me tiennent à coeur. Mon emploi du temps est mieux organisé, les actions réellement importantes y figurent bien, mais il a fallu « optimiser » le tout.

Voilà mon agenda bien rempli, et au final, la fatigue n’est pas loin. On se laisse porter sans grande difficulté par les passions, mais certains signes rappellent que le repos est un projet à part entière, à ne pas négliger.

  • Le rôle de l’argent

Même si de nombreux projets ne sont pas liés à l’argent (et heureusement!), les projets nécessitant de l’argent affluent facilement et en masse. Ce sont les + faciles je pense. Il faut faire attention à ne pas les laisser nous dévier de notre trajectoire : la plupart des dépenses ne sont pas de vrais projets, juste un passe temps pour alimenter le tyran.

  • Gérer les conflits

En donnant + d’importance à ce qui compte vraiment à mes yeux, j’ai pris une grosse dose de confiance en moi. Très bien. J’ai appris à lâcher prise sur les choses qui ne m’importaient pas. Mais par contre, j’ai également appris à défendre les idées auxquelles je crois. Et là où je pouvais apparaitre comme « flexible » (transparent?) avant, je pense être + coriace, et n’hésite pas à défendre et protester quand cela en vaut la peine. Résultat : je rencontre + de situations de conflits au final aujourd’hui. Normal, je me défends maintenant car je sais où sont les enjeux. Mais je ne m’attendais pas forcément à cette conséquence.

Au final ?

Est ce que ces inconvénients me feront arrêter le développement personnel un jour? Je ne pense pas.
Il ne s’agit pas d’un passe temps à activer ou désactiver, mais plutôt d’une prise de conscience qui nous pousse à savoir ce que l’on veut, et à l’amélioration constante.
Alors je prends acte de tous ces défauts. Je sais qu’ils sont la preuve que tout n’est pas parfait, et qu’il y a encore du chemin à faire. Tant mieux.

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Derniers commentaires
  • Merci Max pour toutes ces reflexions qui m’ont permis de me questionner. C’etait en soi-meme un beau projet et autant que l’on puisse le qualifie ainsi ‘une mission reussie’. Meme s’il y a une notion d’achevent qui n’est pas reelle, bref… Congrats!
    PS: je te rassure, je ne pense pas non plus que tu vas arreter aujourd’hui
    PS2: la difference entre ton personnal improvement coming out et avant, c’est que la petite voix est maintenant dehors. Tu savais deja bien argumenter avant quand qq chose te tenait a coeur! ;o)

  • J’aime beaucoup le contre-pied que tu as pris ici.

    Cela permet d’une part de relativiser le « tout positif » véhiculé dans les discours qui vantent le développement personnel comme l’on vend un produit.

    Et ensuite, cela permet également de se sentir « normal » : nous sommes tous des êtres humains, profondément imparfaits, toujours en évolution. Et cette évolution n’est pas « un long fleuve tranquille », mais un chemin à créer, qui nous fait passer par monts et par vaux.

    Comme tu le dis souvent, le chemin est tout aussi intéressant (voire plus important ?) que la destination 😉

    Amandine d’Un sac sur le dos

  • Merci pour ce partage.
    Nous sommes responsable a 100% des événements et personnes que l’on attire.
    La colère doit être à son propre service et, bien utilisée avec sagesse, offre des solutions rapides et les mieux appropriées.
    Les conflits définis comme tels sont ceux que nous avons en nous-même et que l’on doit libérer si l’on estime qu’ils nous portent préjudice.

  • La vie n est pas une compétition et il n y a pas de bonne ou mauvaise vie .on nait avec un don il faut le mettre en valeur et apporter un plus.le développement personnel est une arnaque car l’être humain a des limites et il doit avouer ses faiblesses .Il y’ a qu a voir le nombre de suicide de burn out de stress .

Laisser un commentaire