Note à ceux qui manquent de confiance

« Luckily, I’m the greatest my country’s ever seen » (Drake)
(Par chance, je suis le meilleur que mon pays ait connu)

Vous avez confiance en vous en toute situation? Alors ce billet n’est pas pour vous. Désolé.
Rendez-vous la semaine prochaine. Perfectionnez votre to-do list ou découvrez la joie des choses inconfortables en attendant.


Et vous, vous êtes toujours là? Ok, on est donc entre nous.

Autant commencer par les aveux

J’ai longtemps manqué de confiance en moi. Ce n’était pas flagrant, mais c’était bel et bien là. Une petite appréhension quand il s’agissait d’aller vers les autres, quand il fallait se lancer. En regardant en arrière, je me rends compte que beaucoup de souvenirs contiennent cette petite peur. Pas assez importante pour qu’on la traite vraiment, pas assez petite pour qu’elle n’affecte pas ma vie.

Et puis les choses ont évolué. Cela s’est passé il y a 6 ans environ.
Je me suis armé.
Métaphoriquement, j’entends.
Sans forcément m’en rendre compte, je me suis crée un super-égo. Pas un simple égo, non, il s’agit réellement de la version bodybuildée et excentrique de l’égo. Quitte à avoir une faille, autant la remplacer par une montagne. Question d’équilibre.

 

Comment c’est arrivé

Un déclic tout bête, un besoin. Je venais de faire un bond niveau professionnel, et je ressentais le besoin que ma confiance monte d’un cran elle aussi.
Moi qui écoute beaucoup de musique, je me suis retrouvé à m’intéresser à de nouveaux types de morceaux. J’ai laissé de coté les musiques tranquilles et réfléchies, au profit de morceaux guerriers, egotrippants, ou osés.
Du jour au lendemain, ces paroles m’ont parlé davantage, elles semblaient correspondre à mon besoin du moment : monter d’un étage, prendre du recul.
J’ai donc découvert différents artistes à cette période (en folk, en hiphop, de France, des USA), et ils avaient ce réel point commun: ils étaient fiers de ce qu’ils étaient.

Même le plus égocentrique des morceaux me semblait limpide à ce moment là : si ces artistes affirmaient tant leurs opinions ou leurs supériorités, c’était avant tout pour s’en persuader. Alors je me suis découvert semblables à eux.

Cette musique est progressivement devenue ma musique de chevet, et mon égo s’est gonflé en proportion.
Il ne s’agissait pas pour moi de vaincre, mais simplement de me servir dans cette fontaine de super-égos pour alimenter ma propre confiance. Pour passer quelques murs, quand j’en avais besoin.
Des phrases résonnaient – elle résonnent encore-, et me poussaient à aller plus loin que d’habitude, et faire tout ce que j’avais en tête.

 

Construire son super-égo

Aujourd’hui, avec du recul, je me dis que c’est aussi simple que ça. Comment combler ce manque de confiance?

  • Trouvez dans les artistes, auteurs, créateurs qui vous parlent, ceux qui s’affirment le plus haut et le plus fort. Écoutez les. Ré-écoutez-les.
  • Quand vous devez affronter un évènement, repensez à ces phrases, à leurs actions, faites-les vôtres. Eux l’ont fait et ils n’ont rien de plus que vous.
  • Quand un élément vous fait peur, prenez le réflexe de l’affronter. C’est un jeu, vous le savez. Il n’y a rien à perdre au final, et vous êtes le meilleur.

 

Et si l’on doit nous reprocher à un moment d’avoir trop confiance…alors tant mieux, c’est que nous serons sur l’autre rive. Et cela fait du bien, de temps en temps.

 

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Article précédent
Article suivant
Derniers commentaires
  • Bonjour Max,
    Merci, merci pour ce texte. Merci pour ce texte qui touchera les gens qui comme moi sont à la recherche constante de confiance, et dans le combat, à chaque seconde, contre le doute.

    « Et si l’on doit nous reprocher à un moment d’avoir trop confiance…alors tant mieux, c’est que nous serons sur l’autre rive. Et cela fait du bien, de temps en temps. »

    Ceux qui savent, ceux qui se battent seront encore plus touchés par ce genre de phrase. Quand t’as l’impression d’avancer à la nage, alors que d’autre sont en Jet-Ski.

    Ton blog et tes articles semblent magnifiques.
    S’il te plaît continue.
    Je viens tout juste de le découvrir. A bientôt assurément.

  • Très convaincant mais il faut commencer ce chemin cela me semble le plus difficile, car il faut abandonner ces freins qui nous constituent…

Laisser un commentaire