Ne pas passer à coté

La fin d’année arrive désormais à grand pas. Le temps ne se refroidit plus (il est froid en continu), les courses de noel sont majoritairement terminées (vous manquez d’idées ?), et les enfants commencent à être excités du matin au soir.
Bref, c’est la saison des fêtes.

 

Noël, c’est comme la saint-valentin, je fais pas, j’aime pas.

Comme pour chaque fête marquée au calendrier, certaines personnes se sentent contraintes d’exécuter ce rituel, et le font donc avec lassitude. « je DOIS faire un repas avec ma famille« . « C’est le DERNIÈRE fois que je fais ça« . « Ça me SAOULE mais je le fais« .

Je ne crois pas au scepticisme de noël. Chaque fois que j’entends une personne râler sur ce sujet, je me dis avant tout qu’elle est chanceuse, et que c’est sa manière bien particulière d’exprimer sa joie. Elle ne le sait peut-être pas, mais c’est là, j’en suis certain.

En regardant ces fêtes avec un peu de recul, je me dis qu’il s’agit peut être de la plus belle chose qui puisse nous arriver.
Que regretter? Contre quoi peut-on réellement se battre?

  •     Le fait de passer du temps en famille? (et ce, quel que soit la famille)
  •     De partager un repas?
  •     Du mythe de noël? Des pensées, des cadeaux?

Je me sens défenseur de l’âme de noël ces temps-ci. Mes enfants m’amènent à apprécier cette fête. Je vois le bonheur dans leurs yeux, et je me dis qu’il serait dommage de passer à coté de ces moments.
Quel que soit le contexte. Quel que soit le passif familial, les évènements survenus.
Il est pourtant facile de passer à coté. D’éviter le rituel. Clairement.

 

Les moments de Noël que j’attends

Je vois les jours de fête se dessiner progressivement, et je me dis qu’il y a des moments que j’attends. Je ne les attends pas au tournant, je les attend simplement car je les ai appréciés par le passé. Il seront peut-être encore sources de joie cette année.

Voici la liste des choses que j’attends à noël:

  • Retrouver ma famille, passer un peu de temps avec eux. – Puis n’en pouvoir plus et les laisser partir- .
  • Voir la tête de mes enfants le 25 décembre au matin, lorsqu’ils se lèveront
  • Commencer le repas de noël qui se sera tant fait attendre. Manger trop, trop vite
  • Offrir à ma moitié le meilleur cadeau du monde. Enfin, celui qui l’est dans ma tête du moins. L’offrir en une fraction de seconde, et taire toutes les réflexions et difficultés qui ont permis qu’il soit là le jour J.
  • Expliquer les cadeaux que j’ai pu faire, aux gens à qui je les ai offerts. Les raisons pour lesquelles cela m’a fait penser à eux.
  • Faire une balade dans le froid de Décembre
  • Photographier tout cela en clignant des yeux, et ne pas passer à coté.

 

 

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Article précédent
Article suivant
Pas de commentaire

Laisser un commentaire