L’étape de trop

« La vie pénètre par le secret de l’intention » (Ibn Ata Allah)

Margin Call

Je vous conseille ce film, « Margin Call« . Une nuit dans le cerveau d’une banque malade. La dernière nuit avant que la crise ne la submerge, elle, et toutes les banques du monde par ricochet. Des personnages -banquiers, traders, dirigeants- qui passent leurs derniers moments à dissimuler l’évidence. Au delà de l’aspect captivant du film, je suis resté scotché par l’attitude des personnages. Malgré le drame droit devant, ils continuent. Même si le système les débecte, ils prolongent le jeu de dupes jusqu’au bout.

Comme l’explique l’un des dirigeants, ils se retrouvent pour la plupart piégés. Riches, puissants, et pourtant piégés.

Ils sont contraints de gagner toujours plus d’argent pour continuer. [mark color= »skyblue »]Pour survivre.[/mark]
Comment peut on se retrouver dans cette situation ubuesque, où l’on possède tout ce que l’on veut, mais en passe d’être noyé par la spirale? Au fond, cette situation est-elle vraiment fictive, et lointaine?

 

Les grandes étapes

Je me suis alors imaginé les grandes étapes de la vie de ce dirigeant, à compte à rebours. Je me suis dit qu’il avait du [mark color= »skyblue »]débuter son travail par passion[/mark]. Sûrement très motivé pour grimper les échelons, alors il a du les grimper. La passion a amené le succès, qui a amené  avec lui l’argent. Avec le temps, même si la passion diminue, le succès et l’argent font patienter.

Puis j’ai imaginé l’étape de trop. [mark color= »skyblue »]Ce moment où rien n’a changé[/mark] dans les faits, mais où il a surement commencé à travailler pour continuer à gagner de l’argent. Pour rembourser, pour maintenir son niveau de vie. Pour les autres aussi sûrement. Je me suis dit que l’étape dangereuse se trouvait là. Il l’a franchie. S’en est il réellement aperçu? Je ne sais pas.

 

Le secret de l’intention

Au final, cette étape cruciale ne me semble pas réservée aux banquiers, ni même spécifique à ce film. Cette étape se présente à chacun de nous, à différents moments de notre vie. Dans le flot de nos actions, il y a toujours ce moment où [mark color= »skyblue »]nous cessons de faire les choses[/mark] pour leur raison première. Nous évoluons doucement, modifions notre perception, et nos motivations changent.

La différence est difficilement perceptible, car au final, nous ne faisons que continuer la même action. Pas de changement brutal pour nous alerter. Pas de modification, rien. Seule la motivation à le faire change, et cela fait toute la différence. L’étape de trop est donc celle nous amenant progressivement vers la spirale. On peut évidemment la stopper. Facilement. Il suffit d’être en alerte, et de sonder régulièrement nos intentions. Au prochain pas en avant, posez vous la question. Surtout s’il ne change rien.

 

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire