AccueilArticles pour changer de vieVoir la vie autrementLa vie n’est pas dure si elle est remplie

La vie n’est pas dure si elle est remplie

Billet inspiré par Amandine, Hayley, Magali & Brigitte

 

J’ai failli acquiescer quand j’ai lu pour la première fois ce billet de blog, « This stage of life? It’s hard » (« Cette partie de la vie? Elle est difficile. ») par Hayley Hengst.

Évidemment, on peut s’y reconnaitre. Je m’y reconnais, comme bon nombre de trentenaires. Le fait d’être pris à la gorge par son emploi du temps.
De s’occuper des enfants, d’y consacrer son temps, entre infections, activités sportives, éducation et révisions. De passer son temps à devoir prendre des décisions pour leurs avenirs, en espérant faire les moins mauvais choix.
Évidemment, à cet âge, on se pose également beaucoup de questions sur sa carrière (trop? pas assez?), son propre couple (trop? pas assez?), ses amis, parents, etc. L’impression que tout cela étouffe notre vie au quotidien, et que l’on se sabote nous-même au final. Alors j’ai failli acquiescer et me dire : oui, la vie est dure.
Et puis en imprimant cette phrase dans ma tête, j’ai eu honte. J’ai pensé aux réfugiés, aux gens qui n’ont rien, à ceux qui fuient la guerre, ou tout simplement ceux qui ont de vrais problèmes : de santé, de famille, de relations, de boulot. Ne dénaturons pas le sens des mots.
Cet article est bien tombé, car même si j’en partage les symptômes, de manière évidente, je n’en partage pas les conclusions. La vie n’est pas difficile. Elle est juste fichtrement remplie. Mais c’est une chance. Si l’on a tout ces problèmes, toutes ces questions luxueuses, c’est que l’on a toutes ces choses avant tout. Alors traitons-les plutôt comme des opportunités à foison.
J’avais disparu ces derniers temps, justement pris en étau par un calendrier exigeant et lourd. Je me préservais un peu de temps en stoppant les articles, et je vous préservais de conseils que je n’étais pas en mesure d’appliquer.
Puis plusieurs message de lecteurs, d’amis, m’ont fait prendre conscience que le site n’était pas qu’un mangeur de temps, c’était aussi un catalyseur pour ceux qui veulent changer de vie.
Je pense que c’est à ce moment là que j’ai relu l’article d’Hayley avec un autre œil. Un œil positif : j’ai en ce moment pleins de choses autour de moi. De l’amour, une famille, un job, des études, un site, des passions…bon ok, beaucoup de choses à dealer, mais c’est une chance énorme.

Alors non, la vie n’est pas difficile juste parce qu’elle est remplie. Le verre totalement plein, c’est une chance.

PS : i miss you!

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Derniers commentaires
  • Ah si j’avais pu lire cet article quand j’avais trente ans ! Toutes ces questions et se sentir seule, comme si elles n’existaient pas pour les autres, toutes parfaites épouses, mères et avec une réussite professionnelle.
    Aujourd’hui, j’ai 62 ans et j’ai abandonné l’idée de devoir être parfaite en tout. Mais je reste perfectionniste, tout en prenant le temps de profiter de chacune de mes activités. Non la vie n’est pas dure pour nous et est ce que nous en faisons et nous, nous avons de nombreux choix…

  • Tout d’abord, bon retour sur la toile et merci de bien vouloir continuer à partager tout ça avec nous 😉

    Pour ce qui est de l’article, je ne puis qu’être entièrement d’accord avec Max. Il est parfois difficile ou compliqué de gérer tout ce qui doit l’être. Nous pouvons parfois ressentir des angoisses à l’idée de « ne pas y arriver » mais ce n’est pas pour autant qu’une vie bien remplie est une vie difficile.

    Une vie bien remplie, c’est avant tout une vie très riche. Riche de nouveaux contacts, riche de nouveaux apprentissages, riche d’expériences humaines et riche de la fierté que l’on peut éprouver pour les obstacles et les épreuves que nous avons surmontés.

Laisser un commentaire