La hauteur de chaque vague

Je ne m’étais pas forcement rendu compte de l’existence de cette image, ni des mouvements incessants qu’elle implique.  Et pourtant depuis quelques semaines, la situation se clarifie.
Je m’explique : je suis souvent surpris par l’abondance de sujets que j’ai à traiter. Je les choisis pour la plupart, et pourtant, certaines fois ils peuvent m’effrayer dans la même seconde. Je sais pourtant qu’à l’autre extrême, si je n’avais pas tous ces points d’intérêt, toutes ces actions à réaliser, je ne me sentirai pas satisfait.

J’aime…mais cela me fait peur

J’ai mis du temps à comprendre le principe de ce « j’aime…mais cela me fait peur ». Jusqu’à cet été, un apres midi particulier avec ma fille. L’océan houlait, nous avons joué dans les vagues, et j’ai ressenti alors exactement la même ambiguïté. Nous nous amusions à avancer vers les + grandes vagues, pour tenter de sauter par-dessus, ou bien de nous enfouir sous l’eau à leurs approches. Nous avancions, jusqu’au point où la situation ne soit plus du tout contrôlable, il fallait alors rebrousser chemin. Le jeu était là. Nous avons passé un temps fou à nous dépenser, à alterner les avancées, les retraites, à jauger les vagues de loin, à vouloir les voir de près.

Ce mouvement incessant colle aujourd’hui très bien à l’abondance d’actions qui se dresse devant moi. Je suis curieux et volontaire, alors je m’approche continuellement des vagues. Je sais que c’est marrant, et que c’est là qu’est le fun. Je les cherche, les contemple, en profite, les évite pour certaines.
Puis soudainement quelques fois, je me retrouve devant un mur d’eau immense. Alors je prends peur. Et je recule. Une fois revenu au bord, la vague s’affaisse d’elle même.

Comprendre ces mouvements

La première chose que j’ai compris, c’est qu’il s’agit donc d’un flot incessant. Puisque je veux jouer dans l’eau, pas la peine de vouloir ralentir, il n’y a que 2 options : rester ou bien arrêter. De nouvelles vagues arriveront toujours, ce n’est même pas un paramètre réglable, c’est la définition même du jeu.

Je me fais également une idée + précise du comportement à adopter: Prendre du plaisir, voir venir les vagues, jauger leurs hauteurs, jouer avec. M’éloigner de quelques unes également, et surtout changer de perspectives dès qu’une peur se dresse. Reculer pour voir la vague d’un peu + loin. Car au final, c’est la même vague qui m’a fait entrer dans l’eau, et celle qui me fait reculer sur le moment. Mais à des distances différentes, on dresse des constats différents.

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Article précédent
Article suivant
Pas de commentaire

Laisser un commentaire