AccueilArticles pour changer de vieTémoignages de passionnésInterview de Leo Babauta, auteur-bloggeur minimaliste

Interview de Leo Babauta, auteur-bloggeur minimaliste

Dans la série des témoignages de passionnés, j’ai le grand plaisir d’accueillir aujourd’hui un bloggeur que j’admire beaucoup : Leo Babauta.

Qui est Leo?
En 2 mots, Leo est un bloggeur-auteur qui vit à San Francisco. Il propose via son blog ‘Zen Habits‘ depuis 2007, de le suivre dans l’aventure de la simplicité et du minimalisme.
Au delà de belles paroles, Leo travaille jour après jour à simplifier et améliorer sa vie, et nous raconte cela. Il est en phase avec son discours (regardez son site, son écriture, ses réflexions, ses ebooks), et cela se ressent.
Pas mal de choses auraient pu lui tourner la tête (il a 1 million de lecteurs mensuels (!), a été cité par le Time, etc), et pourtant, il continue sa route vers une vie + simple.
Ha oui, et il a 6 enfants. De quoi remettre en cause toute volonté de minimalisme chez bon nombre de personnes 🙂

Interview réalisé en anglais, et traduit par mes soins. Vous trouverez l’interview en V.O. tout en bas de cet article.

 

——–

Max : Bonjour Leo, merci de nous accorder cet interview. Peux-tu nous raconter un peu ton histoire, et nous présenter ton style de vie particulier ?

Leo : Merci Max. Mon histoire commence en 2005, j’étais alors en surpoids, je fumais, j’étais très sédentaire, accro aux fast-foods, au shopping, très endetté et de manière générale assez peu heureux.
Je ne savais pas comment faire évoluer les choses, et je m’en sentais très coupable. Alors j’ai concentré mes actions sur le fait de changer une de mes habitudes, j’ai réussi progressivement à arrêter de fumer, et j’ai beaucoup appris de ce 1er changement. J’ai ensuite appliqué ce que j’avais appris au domaine de la course à pied, puis au domaine de la nourriture, et j’ai progressivement fait évoluer tout mon mode de vie.

Aujourd’hui, je me concentre sur le fait de vivre une vie simple, manger de manière saine et végétarienne, faire de l’exercice, écrire, et passer du temps avec ma femme et mes enfants. J’ai créé le site Zen Habits en 2007, pour partager avec les gens ce que j’ai appris.

 

Max : Considères-tu le minimalisme comme une passion, ou bien est-ce plutôt une obligation liée à tes changements de vie ?

Leo : Il s’agit plus d’une prise de conscience liée à ma manière de vivre, et cette prise de conscience est importante. Nous avons trop souvent tendance à laisser nos vies dériver vers quelque chose qui ne nous plait pas, simplement car on oublie de faire des choix – de petits choix- au fil des années. En étant + conscients et actifs sur nos décisions, nous pouvons modeler la vie qui nous plait. C’est l’objet du minimalisme : être conscient de ce que vous avez dans la vie, et de la manière dont vous passez vos journées.

 

Max : Quelle est ta + grande passion dans la vie? Comment l’as-tu découverte ?

Leo : J’ai à cœur d’aider les gens qui traversent des moments difficiles, en particulier en leur montrant ce qui a fonctionné pour moi. J’essaye continuellement de trouver des moyens d’aider, en créant de nouvelles habitudes, en ayant recours au minimalisme, via des prises de conscience, et par le fait d’être simplement heureux et en accord avec eux-mêmes.

J’ai découvert cette passion « par hasard », en tentant d’abord de changer ma propre vie, puis en partageant cela avec les autres, et en découvrant que cela les avait aidés. A partir du moment où quelqu’un est revenu vers moi pour me dire combien cela lui avait été utile, je suis devenu passionné par cet objectif !

 

Max : Il arrive souvent que des lecteurs reviennent vers moi, pour me dire qu’ils ont besoin de changements dans leurs vies, mais sans arriver à former ces nouvelles habitudes. C’est une partie difficile. Comment peut-on les aider ? Est-ce quelque chose de simple pour toi?

Leo : Non, changer ses habitudes n’est pas chose facile, car notre cerveau est réticent au changement. Nous avons nos routines, et quand nous essayons de les changer, notre esprit résiste. Et souvent, nous ne nous en apercevons même pas, ce qui peut avoir pour conséquence de développer des tensions, des tendances à se justifier, ou à développer une image négative de soi.

Mon nouveau livre, « Zen Habits », est largement consacré à vaincre cette résistance, et à comprendre pourquoi elle apparait au démarrage. Une de mes méthodes préférées consiste à faire évoluer un élément à la fois, et si possible le + insignifiant possible. Il faut concentrer tout notre être dans le fait d’effectuer ce petit changement chaque jour pendant 1 mois ou même plus. Il faut se dédier entièrement à cette action, le dire au monde, se donner des gages en cas d’abandon…Et vous vous donnerez toutes les chances d’y arriver.

 

Max : Tu utilises le minimalisme au quotidien – comme on peut le constater dans tes écrits comme sur ton blog-. Est-ce que tout le monde peut utiliser ces méthodes ? Ou est-ce uniquement pour un certain type de personnes ?

Leo : il est + facile d’être minimaliste quand vous n’avez pas de conjoint ni d’enfants. Je suis chanceux que ma femme m’encourage dans mes actions, mais nous avons dû aider nos enfants à devenir + minimalistes au fil des ans, à travers de petits changement et en les faisant expérimenter par eux-mêmes. Mais chacun peut devenir minimaliste, il suffit de commencer par prendre conscience de ce que nous achetons, de la manière dont nous passons notre temps, et de notre manière de remplir l’espace autour de nous. Vous ne serez peut être pas capable de renoncer à tout, si vous le partagez avec d’autres personnes, mais vous commencerez à devenir attentifs à tout cela.

 

Max : Tu viens tout juste de terminer ton nouveau livre, peux-tu nous en dire plus?

Leo : Je parle beaucoup de la résistance au changement, puis je vous encourage à mettre en place une nouvelle routine pendant toute la durée du livre. Chaque chapitre vous enseigne de nouvelles données sur le changement, puis vous invite à relever un défi grâce aux changements mis en place. A la fin, si tout se passe bien, vous aurez appris à développer de nouvelles habitudes…mais également à réagir aux changements imposés par la vie, à vaincre vos hésitations, à faire face à la perte d’un être cher, aux problèmes relationnels, et comment simplement être heureux.

Il s’agit de mon meilleur livre à ce jour, et je suis impatient de le partager avec chacun d’entre vous. Je ne le mets en vente que via la plateforme Kickstarter, et vous pouvez le découvrir ici.

 

Interview réalisée en Novembre 2014, pour le site unevieextra-ordinaire.com

Note : ce billet est totalement non-sponsorisé. Juste parce que je kiffe son travail.
Note bis : je vous encourage à consulter les différents livres qu’il a déjà écrit, la plupart sont disponibles gratuitement.

 

leo-babauta-blossom

———

Original Interview with Leo Babauta, November 2014, for unevieextra-ordinaire.com


Max
: Hi Leo, thanks for this interview. Can you introduce us with your story and your particular way of life ?

Leo : Thanks Max. My story starts in 2005, when I was overweight, a smoker, sedentary, addicted to junk food and shopping, deeply in debt, and unhappy with myself. I didn’t know how to change and I felt really guilty about it. So I really focused on making one change stick, and was able to quit smoking, and I learned a lot from that change. I applied what I learned to running, and then eating healthier, and changed my entire life.

Today, I focus on living a simple, mindful life, eating healthy vegan food, exercising, writing, spending time with my wife and kids. I created Zen Habits in 2007 to share what I’ve learned about all this with people.

Max : Do you see minimalism like a passion to you, or is it more like an obligation ?

Leo : It’s more of a way of living consciously, which I think is important. Too often we let our lives become something we don’t want, simply by not consciously making many small choices over the years. By being more conscious about our choices, we can create the life we want. Minimalism is about being conscious about what you have in your life and how you spend your days.

Max : What is your biggest passion in life? How did you discover it?

Leo : I care about helping people who are struggling with life, especially if I can show them what has worked for me. I’m constantly trying to figure out new ways to help people with habits, simplicity, mindfulness, and happiness with themselves.

I only discovered this by accident, first by trying to change my life and then by sharing it with others, and discovering that it helped. Once people told me how much I’d helped them, I was addicted to it!

 

Max : A lot of readers come back to me, saying they want some changes in their lives, but they need to form new habits. This is the hard part. How can this be done? Is this something easy for you?

Leo : No, changing habits isn’t easy, because there’s a resistance in our minds to change. We’re used to the way we do things, and when we try to change, our minds resist. And we usually don’t even notice this resistance, which can arise in the form of urges, or rationalizations, or negative self-talk.

My new book, Zen Habits, is largely about how to overcome this resistance, and why we have it in the first place. But one of the best methods is to make one really small change — as small as possible. And focus your entire being on making this change every day for a month or more. Commit yourself entirely to it, tell the world, set up a big consequence for not doing it, and you’re more likely to make it work.

 

Max : You use minimalism in your daily life -as we can see in all your work and posts-. Can everybody does that? Or is there like a standard profile ?

Leo : It’s easier to be a minimalist when you don’t have a partner or kids. I’m lucky because my wife is very supportive, but we helped the kids to be more minimalist over the years through small changes and challenging them to experiment. But everybody can be a minimalist, if they simply start to be conscious about what they buy, how they spend their time, and what fills up the space around them. You might not be able to throw everything out, if you share it with others, but you can start to become aware.

 

Max : You just finished your new book. Can you tell us about it?

Leo : It starts by talking about the resistance in our minds to change, and then I challenge you to make one small change during the course of the book. Each chapter teaches you something new about change, and then gives you a mission to complete with your small change. At the end, if all goes well, you’ve learned something about habit change … but also about how to deal with life changes, how to overcome struggle, how to cope with loss and relationship problems and find happiness with yourself.

It’s my best book yet, and I’m excited to share it with everyone! I’m selling it only on Kickstarter, and you can check it out here.

 

 

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Derniers commentaires
  • Bonjour Max,

    Je ne connaissais pas Léo. Tendre vers la simplicité et le minimalisme c’est au fond, comme chercher la sagesse à l’intérieur et autour de soi. C’est comme cela que je l’ai ressenti pour ma part.
    J’ai relevé cette phrase de Léo :
    « Non, changer ses habitudes n’est pas chose facile, car notre cerveau est réticent au changement. Nous avons nos routines, et quand nous essayons de les changer, notre esprit résiste.  »
    C’est vrai, tout ce qui résiste , persiste !
    Actuellement, j’étudie le livre de Charles Haanel dont je t’avais parlé. En mettant en pratique ses petits exercices chaque jour, je me rends compte que mes habitudes changent, les unes après les autres, une habitude à la fois. ça rejoint ce que dit Léo:
    « Il faut se dédier entièrement à cette action  »
    C’est un réel plaisir de te lire, ça me fait avancer 🙂

Laisser un commentaire