AccueilArticles pour changer de vieTémoignages de passionnésInterview de passionnés n°3 :Virg et Fred, globetrotters

Interview de passionnés n°3 :Virg et Fred, globetrotters

Cette semaine, je vous propose de découvrir Virginie et Frédéric, un jeune couple belge actuellement en plein tour du monde. Virginie est lectrice du site, et comme vous êtes nombreux à le faire, elle m’a envoyé un petit mot de présentation et d’encouragements. Et j’avoue…j’ai adoré son histoire !

Son mari et elle sont en plein tour du monde depuis le mois de Janvier, et semblent bien partis pour réaliser un de leurs rêves…

Comment se prépare un tour du monde?

D’où provient cette idée un peu folle?

Quels sont les doutes que l’on peut avoir au moment du départ?

Elle nous raconte tout cela !

Si vous avez envie d’en savoir + sur Virginie et Frédéric, n’hésitez pas à aller consulter leur blog de voyage Honeymoon on a budget.

 

 

Max : Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs?

Virg : Nous sommes Virginie et Frédéric, deux belges de 28 et 29 ans. Nous sommes ensemble depuis 4 ans mais nous nous connaissons depuis une bonne dizaine d’années. Nous nous sommes mariés le 10 aout 2012 et nous sommes en tour du monde depuis le 4 janvier 2013 !

Sinon dans la vraie vie 🙂 , on travaille tous les deux depuis quelques années, Fred pour un magasin de meubles de jardin et moi (Virg) pour le tribunal correctionnel de Bruxelles.

virginieetfred-globtrotters

 

 

Max : Comment vous est venue cette idée de tout mettre sur pause pour réaliser un tour du monde?

Virg : On ne se rappelle plus vraiment quand l’idée est apparue. On a l’impression qu’elle a toujours fait partie de nos projets, qu’on en parle depuis qu’on est ensemble. On adore tous les deux voyager et découvrir de nouvelles destinations. Fred a eu l’occasion de vivre dans plusieurs  pays grâce au boulot de son père. Moi, j’ai pas mal voyagé en mode sac à dos, avec des amies, depuis mes 18 ans.

Après un premier voyage à deux, de trois semaines en Afrique du sud et au Mozambique, on savait qu’on était compatibles en voyage et on était décidé à partir autour du monde.

Il nous fallait maintenant avoir le budget ! On a commencé à économiser … doucement ! Puis on s’est fiancé et,de la, l’idée est venue de demander une participation à notre voyage comme cadeau de mariage.
Et c’est comme ça qu’on a constitué une liste fictive avec tout ce dont on avait besoin : des activités, des cocktails sur la plage, des kilomètres en avions, des nuits d’hôtels, des restos,…. On trouvait cela plus sympa que de simplement demander de l’argent.

 

 

Max : Peux tu nous décrire les principales étapes de votre organisation : comment ça se prépare un tour du monde?

Virg : On s’y est vraiment pris 4 mois avant le départ, soit après notre mariage. Il y a pas mal de choses à prévoir mais ce fut bien assez. On a commencé par choisir nos destinations en fonction de nos envies (on a tout de même dû les revoir à la baisse car on ne partait qu’un an !), du climat et du budget (6 mois en Asie ce n’est pas la même chose que 6 mois en Australie). Ensuite, on a réservé nos billets « tour du monde » via une agence.

Une fois cela fait, il restait l’administratif et ce n’était pas le plus simple ! Entre la location de notre appart, les différents contrats (internet, téléphone, salle de sport,….) à résilier et l’assurance voyage à trouver, on n’a pas chômé !

Pour l’anecdote, on a signé le contrat de bail de notre appart, le jour de notre départ et il restait encore un ou deux trucs à vider ! Heureusement qu’on a de gentilles mamans pour nous aider ! 🙂

Pour nos boulots, ce fut assez facile, travaillant pour l’Etat, j’ai pu facilement obtenir une interruption de carrière d’un an. Fred, lui, lorsqu’il s’était fait engagé deux ans plus tôt, avait prévenu qu’il partirait pendant un an en 2013 et ils avaient accepté qu’il revienne.

Quitter nos familles et nos amis n’est pas ce qui a été le plus difficile. Non pas qu’on ne les aime pas, loin de là ! Mais on a de la chance d’avoir des familles et des potes super compréhensifs et encourageants, qui nous ont soutenus depuis le début de notre idée.

Et puis grâce à la technologie d’aujourd’hui, on est régulièrement en contact via Facebook, Skype et autres…

 

 

Max : Avez vous eu des doutes sur votre projet à un moment?

Virg : Concernant la phase avant le départ, comme on le disait juste avant, tout notre entourage a été super encourageant. Personne n’a jamais tenté de nous dissuader. Au contraire, les remarques étaient plus que positives. En plus, niveau boulot, on a tous les deux la chance de le récupérer quand on rentre, donc on n’a pas ce « stress » financier pour notre retour.

Il y a tout de même eu quelques interrogations pré-départ. Pour Fred, c’était au niveau professionnel. Il a un boulot qui le passionne et dans lequel il aimerait évoluer, il s’est donc demandé si partir aussi longtemps n’allait pas lui porter préjudice. Puis en y réfléchissant, on s’est dit que c’était justement maintenant qu’il fallait le faire avant d’être trop engagée et d’avoir trop de responsabilités.  De mon coté, mon père a de gros problèmes de santé, c’est donc difficile de laisser la famille aussi longtemps sans savoir ce qui peut passer. D’un autre coté, comme on ne sait pas comment cela va évoluer, il ne servait à rien de rester et d’attendre sans savoir. On a donc cherché une bonne assurance afin de pouvoir rentrer au moindre pépin.

Pendant le voyage, il y a toujours des moments où c’est plus difficile pour l’un de nous, voire les deux. Le plus important c’est d’en discuter et d’essayer de trouver des solutions. Par exemple, en Birmanie, cela a été assez dur pour Fred. Il en avait marre, il ne profitait plus du voyage comme avant. On a donc décidé de raccourcir notre périple dans ce pays et on est retourné en Thaïlande plus tôt que prévu. Bien nous en a pris d’ailleurs car deux jours avant de quitter la Birmanie, Fred a chopé une énorme infection au visage. On était donc bien content d’être en Thaïlande ou les soins sont de meilleure qualité.

 

 

Max : Où en êtes vous aujourd’hui ?

Virg : Aujourd’hui, nous sommes en Nouvelle-Zélande, que nous quittons demain pour notre dernier continent : l’Amérique latine avec au programme : le Chili, l’Argentine et le Brésil.

Avant cela, on a parcouru pendant 6 mois et demi l’Asie du sud-est pour ensuite partir en roadtrip pendant un mois et demi en Australie.

On n’a pas tellement changé l’itinéraire de départ, si ce n’est qu’on a du malheureusement rentrer une dizaine de jours en Belgique pour la grand-mère de Frédéric qui était mourante. Nous avons eu la chance de pouvoir lui dire au revoir et lui raconter le début de notre voyage. Mais rentrer dans ces conditions, et surtout repartir fut un peu difficile.

 

 

Max : Avez-vous l’impression de vivre pleinement votre vie, avec ce voyage?

Virg : Ça c’est sûr ! Puisqu’on est en train de réaliser un rêve !
On a toujours été heureux tous les deux, et ce bien avant notre voyage. On ne se sent donc pas spécialement « plus heureux » pendant ce tour du monde mais en tout cas il contribue clairement à notre épanouissement.

Une de nos forces, c’est d’avoir pas mal de projets (solo en ou en commun) et de tout faire pour y arriver et d’aider l’autre dans ses démarches. Aujourd’hui, on réalise un de ces projets mais d’autres nous attendent et ce voyage nous permet de réfléchir sur nous, notre couple et notre avenir.

Il y a, bien sûr, toujours des moments désagréables, mais le bilan est plus que positif. En plus de ne pas devoir travailler pendant un an :), d’avoir l’opportunité de visiter plein de pays plus beaux les uns que les autres, et d’avoir du soleil quasi toute l’année, on se rend compte que cette expérience est super enrichissante. On a du temps pour réfléchir à d’autres projets et on se découvre beaucoup d’envies communes.

Ce voyage c’est sûr est le point de départ de bien d’autres rêves !

 

Max : Merci Virginie, merci Fred !

 

Interview de passionné n°2 : Claire Naa, Brai Jewelery
Interview de passionné n°1 : le groupe DSL, lors de la sortie de leur album ‘After’

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Derniers commentaires
  • Merci Max pour l’interview! En esperant que cela inspire d’autres personnes!

  • Très chouette interview 😉 Je connaissais déjà votre site, que j’apprécie et que je vais voir régulièrement, même si je ne commente pas systématiquement … mais je ne savais pas (ou j’avais oublié ?) que vous veniez vous aussi du plat pays !
    Marrant comme il faut parfois partir pour découvrir (autrement) des gens que l’on pourrait croiser dans la rue !

    En tout cas je vous souhaite beaucoup de belles choses pour la suite de votre voyage : des rêves à la réalité !

Laisser un commentaire