AccueilArticles pour changer de vieRepensez votre taff au quotidienGueulez. (petit guide pour ne pas éviter les conflits)

Gueulez. (petit guide pour ne pas éviter les conflits)

Je ne crois plus à la théorie du mec bien sous tous rapports. Le ‘chic type’. Celui qui va arrondir les angles sans cesse, pousser la négociation à chaque reprise, et éviter les conflits. Celui qui accompagnera, ne donnera finalement pas son avis pour que les choses avancent.

Evidemment, il en faut. De temps de temps.
Cela peut même se révéler très constructif à court terme. Il amène en général à éviter les conflits. Chouette.
Mais ce mode de fonctionnement introduit également de nombreux biais. Il provoque en parallèle différents effets dévastateurs.

 

Ne pas éviter les conflits : dans quel but?

Éviter les conflits, c’est…

> …ne pas affirmer son point de vue. On le garde pour soi. On donne l’impression à l’autre qu’il a tout compris, tout maitrisé. Mais cela peut être faux. Ça l’est dans notre tête déjà.

>…ne pas alerter l’autre sur ses possibles dérives. Un projet qu’il retarde, un engagement qu’il enterre, une mauvaise décision qu’il s’apprête à prendre. On le fait au nom de l’amitié, de la paix des ménages, de la tranquilité. Mais ce sont des raisons qui nous arrangent surtout.

> …ne pas le surprendre. Le laisser seul face à son jugement. Ne pas lui apporter l’élément complémentaire, une vision qui pourrait le faire avancer. Le déranger en premier lieu, mais une information en plus qu’il pourrait intégrer à sa réflexion ensuite.

> … clôturer un dossier qui ne l’est pas vraiment. On enterre un problème, mais qui a de grandes chances de resurgir plus tard. Si les 2 parties ne sont pas d’accord -elle croient simplement l’être-, le sujet n’est pas réellement fini.

 

Viens du coté obscur de la force

J’ai longtemps vu le haussement de ton comme un synonyme de perte de contrôle, comme une sorte de défaite immédiate. Et en ce sens, je le fuyais. C’était le « coté sombre » pour moi. C’est ce que l’on m’a enseigné.

Puis depuis quelques années -en apprenant à connaitre de manière plus précise mes envies et valeurs- je me suis mis à gueuler. Disons pour être constructif: à grogner ou à donner mon avis simplement. Je me suis mis à défendre mon point de vue. J’ai commencé à le faire simplement car je me sentais légitime sur quelques sujets qui me tenaient à coeur : quoi de mieux que de défendre les choses auxquelles on croit?

 

J’ai commencé, sans vraiment m’en apercevoir, à donner mon avis, à contre argumenter. Jamais à crier réellement, mais à m’exprimer + librement.

En le faisant, je me suis rendu compte des biais que cela permettait de corriger dans certaines situations. Non, cela n’est pas toujours négatif. Oui, il y a des avantages à hausser le ton. Comme pour tous les traits de personnalités que l’on met en avant, il faut le faire sans arrière pensée néfaste. Sans volonté de nuire.

 

Mais cela peut arriver. Cela doit arriver. Gueulez. Cela n’en sera que bénéfique.

 

Thèmes de l'article
Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Article précédent
Article suivant
Pas de commentaire

Laisser un commentaire