Et vous, quel est votre driver?

cequemesenfantsmenseignent2

| 391 visites |


On m’a posé cette question aujourd’hui, et je vous avoue qu’au début, je ne savais pas trop quoi répondre. Driver…d’imprimante?

Pas du tout, c’est beaucoup + intéressant que ça, vous allez voir!

Les « drivers » (« connecteurs » en français) sont des comportements que l’on va avoir naturellement, lorsque nous sommes confrontés à un stress léger. Besoin de reconnaissance, difficulté à dire non…ces comportements sont logiques, et viennent de beaucoup plus loin qu’on ne le pense.

 

Vous pourrez placer le terme « Analyse Transactionnelle » à votre prochaine soirée

Sans en connaitre le nom, j’avais déjà rencontré ces principes il y a quelques années, et j’avais beaucoup appris à les identifier. J’ai donc profité de cette question de driver aujourd’hui pour me renseigner sur leurs origines.

Ils viennent d’un modèle développé par le psychologue Taibi Kahler dans les années 70, basé sur l’Analyse Transactionnelle. Il cherchait à comprendre les interactions entre individus : pourquoi certaines personnes génèrent des situations positives (motivation, atteinte des résultats, etc), alors que d’autres génèrent du négatif (démotivation, immobilisme, etc). Quel comportement source les différencie?

 

Un des schémas de réponse repose sur ces fameux drivers. Il s’agit en fait de comportements types que nous avons en nous, depuis longtemps, très longtemps –souvent issus de notre enfance– et que nous prenons comme vérité générale et absolue.
En gros, à force d’entendre des phrases comme « sois fort! sois fort! sois fort! » à répétition pendant notre enfance, le cerveau considère cela comme situation normale, et va refouler toute demande à l’aide, et diminuer progressivement l’impact de nos émotions.

Une petite phrase…mais un impact énorme à l’âge adulte.

 

Identifier ces schémas comportementaux

Identifier ces schémas, ces « drivers » nous permet de nous rendre compte qu’il ne s’agit pas de vérités, mais simplement de croyances acquises pendant notre enfance.
Ce sont des vues de l’esprit, et en les repérant, nous diminuons de fait leurs impacts sur nous.

Taibi Kahler a identifié 5 connecteurs différents. A vous de voir quelles phrases vous parlent :

  • « Sois parfait ! »
  • « Sois fort ! »
  • « Fais plaisir ! »
  • « Fais des efforts !
  • « Dépêche toi ! »

 

Les impacts de chacun de ces connecteurs sur nous

  • Sois parfait!, pousse à ne jamais décevoir. On maintient le niveau d’exigence haut…mais potentiellement le stress qui l’accompagne.
  • Sois fort! nous amène à endurer, mais également ne pas demander à l’aide, à considérer qu’il s’agit d’une faiblesse.
  • Fais plaisir!, nous rend soucieux du bonheur des autres…mais favorisera également la soumission, l’impossibilité de dire non, et le fait de toujours passer ‘après’.
  • Fais des efforts! va nous ancrer en mémoire le fait que travailler et galérer sont des synonymes. On persévérera donc facilement…mais avec des risques de burn-out, ou de mal-être potentiellement.
  • Dépêche-toi! va amener des adultes instinctifs, dispersés, peu surs d’eux. Toujours à privilégier le court terme, à défaut de concentration.

 

Chacun de nous a entendu une de ces phrases étant petit. Alors identifiez-les, et annihilons leur pouvoir. Ce sont des croyances, uniquement, gardons-le en tête. Ce n’est pas la vie qui est comme ça, simplement nous qui le croyons.

 

A propos de l'auteur : Max

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils. Suivez-moi !

2
  1. Danielle Bigras a dit

    Wow! Merci! Quelle découverte!
    Une simple petite phrase et ça s’imprègne.
    Je comprends mieux mes comportements maintenant.
    Le plus difficile reste à changer ces phrase.
    1- La perfection n’existe pas. Sois le meilleur de toi-m^me et donne le meilleur.
    2- Prends le temps qu’il faut. Un pas à la fois sans jamais abandonner…

    Répondre

    • Max a dit

      Bonjour Danielle, merci pour ton commentaire :)
      Prendre conscience de ces schémas n’est effectivement que la 1ère étape. Et ensuite, il faut les reformuler, et garder ces nouvelles phrases en tête.
      Je suis content si l’article a pu te faire avancer!

      Répondre

Partagez votre avis