AccueilArticles pour changer de vieTémoignages de passionnésConstruire sa Bucket List en couple, possible ?

Construire sa Bucket List en couple, possible ?

Pour son 100ème article (!!), UneVieExtra accueille cette semaine Amandine, du site Un sac sur le dos. Passionnée par les voyages, Amandine coche une à une les destinations de sa graaaande bucket list avec son mari, et poursuit son rêve de Blogueuse-voyageuse. Spécialiste du voyage à 2, elle nous explique pourquoi et comment concilier liste d’envies et relation de couple.

Comment fait-on pour créer sa Bucket List lorsque l’on est en couple : partage-t-on une liste commune, ou fait-on « Bucket List à part » ?

 

Les rêves comme buts dans la vie

Pour rappel, la Bucket List est un concept invitant à lister ses rêves, les choses que l’on regretterait de ne pas avoir faites, une fois l’heure du bilan venue. Pour plus d’informations, je vous renvoie à l’article : «Trouver les sens de sa vie avec la Bucket List ».

La première étape est donc de pouvoir se connecter à soi-même et à cet espace de créativité, d’imagination et de rêve, avec lequel nous perdons souvent contact en grandissant. Pour certains, cette démarche ne sera pas aisée, car loin d’être anecdotique, elle soulève un grand débat :

Quels sont mes buts dans la vie ?
Qu’est-ce qui me motive ?

Certains partiront sur le volet professionnel : devenir son propre patron, gravir les échelons, ou se réorienter. D’autres penseront à tout ce qu’ils se refusent au quotidien, mais qui compte finalement beaucoup pour eux : développer une passion, rendre visite à un proche à l’autre bout du monde, sauter en parachute, … Et d’autres encore prendront le chemin du développement personnel, avec comme objectif(s) la confiance en soi, l’affirmation, un challenge personnel, …

Bien sûr, la Bucket List permet de combiner tous ces domaines pour la créer à son image.

Pour moi, ce fut une évidence, car ma passion à moi, ce sont les voyages. Et dans ce domaine, la liste est quasiment infinie ! Dès la découverte de ce concept de liste, celle-ci se développa dans mon esprit tel un raz-de-marée submergeant mon cerveau, et j’eus le plus grand mal à m’imposer de ralentir le rythme pour pouvoir écrire les idées une à une.

Mon conjoint, tout aussi fou de voyages, commença lui aussi à développer sa propre liste. Nous avions évidemment de nombreux points communs : voir le Macchu Pichu, les pyramides de Gizeh, la Grande Muraille, …

Mais nous nous influencions aussi mutuellement, avec certaines bonnes idées auquel l’autre n’avait pas (encore) pensé : faire de la plongée sous-marine dans une épave de bateau, faire du parapente, voir l’île de Pâques, monter à dos d’éléphant, nager avec des dauphins, faire un safari, …

Là où l’histoire se corse, c’est lorsque les divergences apparaissent : que faire de tous ces points qui ne se retrouvent pas dans les aspirations de sa moitié ?

 

À chacun ses rêves

Après cette première phase idyllique de « lune de miel« , que faire du reste de chacune des listes ?

J’ai commencé par relire la liste qui était née de nos idées communes. J’ai savouré ce moment, car tous ces projets communs, tous ces voyages à faire, sont un des ciments de notre couple.

Ensuite, fini de rêvasser : au travail ! Après une analyse de ma liste personnelle, j’ai isolé les points orphelins, qui n’étaient pas repris dans notre liste commune. Parmi ceux-ci figuraient par exemple : faire une expédition dans la jungle, voyager dans le désert à dos de chameau et dormir dans des tentes bédouins, …

 

Le jeu du classement des rêves

Ma première approche a été celle d’un avocat, argumentant en faveur de tel point de ma liste comme on plaide pour sa cause. Mais dans ce cas-ci, mon juge était aussi mon adversaire : difficile de le convaincre.

L’escalade symétrique débuta, chacun tentant de minimiser les désirs de l’autre, comme si nous étions en compétition, comme si nos rêves valaient mieux que ceux de l’autre. Au mieux, nous parvenions à faire des concessions : « je veux bien gravir le somment d’une montagne si tu acceptes de dormir dans une tente de bédouins !« . Ces discours stériles et absurdes n’ont, comme vous vous en doutez, pas abouti.

C’est alors qu’une deuxième phase est rapidement arrivée où nous ne parlions plus du fond, mais de la forme.

 

Le jeu du « pourquoi »

Les enfants sont en général très forts à ce jeu. Avec ce petit mot innocent, ils nous font remettre en question des fondements de notre vie que nous n’avions jamais analysés. J’ai pris le parti de jouer aux explorateurs des rêves, et de débusquer ce que chacun de ces projets cachait : « Pourquoi est-ce si important pour toi/moi ? Et à quel point est-ce important ? »

Dans la Bucket List, vous verrez vite que certains points vous semblent immanquables, cruciaux. Rien qu’à les lire, votre cœur bat la chamade et vous savez que c’est une étape de votre vie que vous attendez. Et d’autres, en comparaison, vous paraîtront plus anecdotiques.

Mais vous découvrirez également que réaliser certaines de ces expériences ne vous apportera une totale satisfaction que si vous les vivez ensemble.

 

Le plaisir de partager

C’est pour moi le point le plus important de ce débat : je ne m’imaginais pas faire seule certains points de ma liste. C’est à deux que je veux traverser le désert. Seule, c’est aussi une expérience, mais je veux la partager, je veux voir le visage pensif de mon conjoint devant l’immensité du désert. Et lui veut gravir le sommet d’une montagne à mes côtés et voir mes joues en feux et mon sourire béat lorsque nous atteindrons le toit du monde.

Certaines expériences ne se vivent pas de la même manière seul ou en couple. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients, leurs richesses et leurs difficultés. Mais partager ces moments de bonheur ensemble, ces instants qui suivent l’accomplissement d’un rêve, les subliment. Nous sommes alors transportés dans un autre univers, d’harmonie, de beauté et de complicité. Un monde à nous.

 

La solution en 5 points ?

Je n’ai pas de solution toute faite pour tous les couples de la planète. Je n’ai que mes propres réponses.

Ce que je peux vous conseiller :

  • 1. N’argumentez pas

Les rêves, comme les peines et les souvenirs, ne sont pas comparables ni quantifiables.

  • 2. Respectez vos rêves

S’il y a bien un domaine dans lequel il ne faut pas faire de concession, c’est celui-ci ! Cela ne rendra service ni à votre couple ni à vous-même, car les regrets pèseront lourds au fil du temps, et risqueront d’envenimer votre relation de couple.

  • 3. Respectez les rêves de votre conjoint

De la même manière, être à l’écoute de son partenaire de vie est une condition sine qua non pour réaliser avec succès une Bucket List en couple.

  • 4. Partez de ce qui vous rassemble

Il serait dommage qu’un si beau projet vous divise ! Alors débutez par savourer votre liste commune et tous ces projets qui vous attendent. Être sur la même longueur d’onde et profiter d’un moment d’harmonie est une étape à ne pas négliger, car elle vous apportera un climat serein et positif pour aborder la suite.

  • 5. Pour les points de divergence, trois possibilités :
  • 3 listes. Vous faites trois listes : une de couple et deux individuelles, où chacun retrouve ses rêves qui ne sont pas communs.

 

  • 2 listes. Trois listes, cela vous semble trop ? Vous pouvez alors n’en écrire que deux, et reprendre dans vos listes respectives les points communs.

 

  • 1 seule liste. Vous prenez le parti-pris de vouloir accompagner l’autre dans ses rêves, car finalement, les aventures que vous propose votre conjoint vous attirent. Et suite à vos discussions, vous prenez mesure tous deux de l’importance de vouloir partager ces rêves, comme un projet de couple (il y a pire comme « contrat de mariage » !).

 

Comme vous l’aurez compris, je suis de la dernière école. Mais je ne la recommande pas à tout le monde. Nous avons la chance, mon mari et moi, de nous retrouver dans beaucoup de nos rêves, et cela facilite grandement la démarche de créer une seule Bucket List.

Ainsi, nous avons fêté nos un an ensemble sur l’île de Fuerteventura, nos deux ans aux chutes d’Iguazu (Brésil), nos six ans au Macchu Pichu, … Car les plus beaux cadeaux que nous puissions nous faire, ce sont les voyages. Après, nous avons placé la barre assez haut pour les anniversaires suivants, le rythme sera peut-être difficile à suivre !

 

Si votre couple est fait pour durer, construire cette liste devrait être un moment plaisant, mettant en exergue tous ces rêves que vous partagez. A l’inverse, cette démarche peut révéler des objectifs de vie différents. Arriver à ce résultat n’est pas forcément à considérer comme un échec, mais peut être un révélateur d’un manque de compatibilité, qui ne serait apparu que bien plus tard.

Trouver un juste équilibre dans son couple est une quête qui n’appartient qu’au couple, chacun ayant sa recette et son équilibre à trouver. La Bucket List est une manière de se questionner et de renforcer ou retrouver cet équilibre, en listant les projets que vous voulez partager.

Et vous, avez-vous été confronté à cette situation ? Comment l’avez-vous traversée ?

 

Thèmes de l'article
Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Derniers commentaires
  • Merci Max de m’avoir invitée à écrire pour ton blog.

    Quel honneur d’être le 100ème article, je ne savais pas !
    Félicitation et longue vie à ton projet de blog 😉

  • Bonjour Amandine et Max, merci pour ces conseils!
    Et si on a pas du tout la même liste avec son copain, est-ce gênant? Je me dis que l’on peut évoluer ensemble, en ayant chacun ses propres rêves…non?

  • Bonjour Rosica, merci pour ton commentaire.

    Ce n’est pas gênant d’avoir des rêves différents dans un couple. Un couple est l’union de deux personnes différentes, à aucun moment il ne s’opère une fusion pour n’en devenir plus qu’une !

    Evidemment, partager des rêves et des projets est, je pense, un « plus » indispensable pour construire un chemin commun au couple. Avoir des désirs personnels qui diffèrent de ceux de son conjoint, c’est naturel … et sain également, dans une certaine mesure.

    Je pense que tout dépend, comme toujours, du couple, de chaque personne etc. mais également du degré de différence des rêves. Ce que je veux dire par là, c’est que vous pouvez tout à fait rêver de choses différentes, mais c’est mieux quand ces rêves ne sont pas incompatibles (par exemple que l’un rêve d’une vie nomade avec pas grand chose, et que l’autre rêve de s’installer dans une grande et chic villa).

    Tu parles également d’évolution : c’est vrai que chaque personne évolue avec le temps, tout comme le couple, et les rêves et projets de chacun. Rien n’est figé, et sûrement pas la Bucket List 😉

    J’espère avoir été claire et que cela répond à ta question.

    Amandine d’Un sac sur le dos

  • Hello,
    Un très bel article : je trouve ça génial d’avoir le voyage comme aire de jeu commune, alors après que les envies ne soient pas toutes les mêmes, j’ai envie de dire, heureusement ! 🙂

  • Merci Nath’ 🙂

    Oui, mon conjoint et moi avons beaucoup de chance de partager la passion des voyages (« chance » … ou simplement un des éléments grâce auxquels nous nous sommes trouvés 😉 ).

    Les envies différentes, heureusement qu’elles existent, comme tu le dis. Et en même temps, à gérer ce n’est pas toujours évident. Mais je développe cette thématique dans d’autres articles orientés voyage en couple : conseils pour préparer un voyage en couple, pour maintenir l’équilibre, …

  • Hormis le fait de préparer un voyage, ce qui est important, c’est la communication qui en ressort dans le couple. On a des rêves profonds mais le conjoint n’est peut-être pas au courant qu’ils ont une grande importance pour nous. Rien que de parler d’évasion, me tête est déjà partie. En plus je sais maintenant ce qu’est la bucket list !

  • Merci Max et Amandine pour cet excellent article. Mon mari et moi on vient de s’acheter une maison et je me sentais tourmentée car j’avais l’impression d’abondonner nos rêves de voyage. L’engagement de cette démarche et la perspective d’avoir un enfant me remplissent de joie et me trouble à la fois. Mon mari a été rassurant sur le fait qu’on mets pour le moment nos rêves de voyages sur la glace mais qu’on ne les abondonnera pas pour autant. Cet article tombe à point et me redonne confiance. Dès qu’on emménagera dans la maison, on s’établit une bucket list d’aventure à deux, on y cochera déjà l’achat d’une maison et peut-être aussi avoir un bébé 🙂

  • Bonjour Yamina,
    que de beaux projets devant toi ^^

    C’est sûr qu’à première vue, se construire un beau nid et fonder une famille peut sembler aux antipodes des rêves de voyage …

    Et pourtant, j’aime lire les récits de voyages de familles parties sur les routes avec leurs enfants en bas-âge : tout en possible à qui le veut vraiment !

    Chacun se rêves et ses priorités, mais si voyager compte beaucoup pour toi, je n’ai pas de doute sur le fait que tu trouveras encore une manière de garder un bel équilibre dans ta vie, afin de te réaliser à travers tes passions.

    La Bucket List en couple est une belle manière de réfléchir à ce que l’on souhaite accomplir dans sa vie, et d’en parler de manière assez concrète avec son compagnon.

    J’espère que cet échange avec ton mari t’apportera plein de beaux projets en perspective !

Laisser un commentaire