Bucket-list n°36 : OK !

Voilà! Me voici de retour après quelques semaines passées loin du site, et pour une bonne partie du temps loin de la France.

 

Ce que je faisais ? Je cochais une nouvelle case de ma bucket-list.
Le point 36 pour être précis : Découvrir Vegas.

 

9122 km après…

D’où venait cette envie? Je ne connais plus précisément son origine en réalité. Cette idée nous trottait dans la tête ma femme et moi depuis quelques temps. Envie de se frotter à l’immensité américaine, autant coté ville (Vegas en lui-même), que coté nature (le grand canyon n’est pas loin). Je pense que cela fait partie de l’imaginaire collectif, cette ville à moitié irréelle sortie de nulle part.
Nous avions également quelques références communes qui évoquent Vegas (qui a dit « Very bad trip »? 🙂 ), alors on a noté ça dans nos listes…

 

La suite, vous la connaissez : gérer le projet, planifier, organiser, rendre l’envie réalisable, mettre tout en place, puis attendre…le jour J.
Une très bonne expérience, dont je retire un peu de paix intérieure et quelques réflexions. Quelques éléments que je souhaitais partager avec vous.

 

6 choses apprises à Vegas

6 choses apprises en voyageant à Las Vegas :

  • Vegas ne sert à rien.

Si ce n’est à définir ce que le terme « gigantisme » désigne. En ce sens, c’est une sacré claque.

LV1

 

  • Minimalisme vs Consumérisme

Être adepte du minimalisme et se retrouver à Vegas est une sensation étrange. Mais bénéfique tout de même.
Être confronté à toute cette quantité (de marques, d’endroits, de nourritures, d’achats, de gens, etc) est plaisant à très petite dose, puis vire rapidement à une sensation de « trop plein ». On identifie alors rapidement ce qui est vraiment important pour nous. Ce dont on a réellement besoin. Et on repart d’une page vierge. Les bases du minimalisme.

 

  • Nature : 1 / Homme : 0

Malgré l’effort incroyable qu’a du demander la création de cette ville ex-nihilo en plein milieu du désert, c’est la nature qui nous a offert la partie la plus spectaculaire du séjour. Être devant le grand canyon est une expérience rare. Visuelle, intérieure, et intense.

LV2

 

  • Ce que l’on fait de bien

– Si les gens avaient du temps et de l’argent (ce qui caractérise plus Vegas que n’importe quelle autre ville), que feraient-il? A quoi utiliseraient-ils leur temps? La ville offre une réponse inquiétante : rien. Shopping, nourriture, boire dans une piscine. Très peu de culture, très peu d’activités « utiles ». Cela fait peut être partie de la règle du jeu de l’endroit, mais je trouve cela inquiétant.

 

  • Le meilleur show de ma vie

On peut avoir 35 ans et se prendre (encore!) une claque en découvrant un spectacle, et en se disant en sortant que c’était réellement le meilleur spectacle de sa vie. Une surprise.

 

  • Le désert du Nevada

Je garde en tête les images du désert du Nevada. Simples, avec vue jusqu’à l’horizon. Comme une bouffée d’air immense. Comme un coin à découvrir davantage prochainement.
LV3

 

Point 36 : check! Au suivant!

 

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Derniers commentaires

Laisser un commentaire