AccueilLe challenge #7semainessans« 7 semaine sans » : sans actu, sans achat

« 7 semaine sans » : sans actu, sans achat

J’ai effectué ma 2nde semaine « sans », issue de mon challenge global « 7 semaines sans« .
Cette fois-ci, le défi était de passer 7 jours sans actu. Sans prendre le pouls du monde, ni découvrir les nouveautés qui m’intéressent au fur et à mesure.

 

Une semaine sans actualité, c’était comment?

Cette nouvelle expérience a été plus difficile que la première, je m’en suis vite rendu compte. Les sujets que je suis m’intéressent, évidemment, je suis curieux de tout cela, mais c’est surtout parce que je me suis privé d’une action quasi-instinctive.

Lors de la 1ere semaine, me priver de viande correspondait à une action ponctuelle, réfléchie de ma part : avant chaque repas, j’avais ‘simplement’ à réfléchir à ce que je souhaitais manger, et comment je pouvais changer mon habitude.
Cette semaine, la privation pouvait intervenir à n’importe quel moment, dans n’importe quel contexte. Au travail, chez moi, dans les transports. Les nouveautés sont partout en réalité. Se priver d’un réflexe est donc bien plus difficile.

Mais je vous rassure, j’ai tenu mon challenge cette semaine, je me suis privé de toute source d’actualité.
Une seule entorse, relevée par ma femme : j’ai reçu une notification sur mon téléphone, et j’ai commencé à la lire sans réfléchir. C’était une alerte twitter, je n’aurai donc pas du. Geste instinctif, quand tu nous tiens…Ce qui m’interpelle le plus, est que je n’ai pas relevé l’entorse. Ce geste semble donc devenu naturel chez moi.

 

Ce défi m’a permis de réfléchir à différents points autour de cette privation. Voici ce que je me suis dit :

  • Je me suis longtemps interrogé sur le périmètre exact de cette privation. Ma volonté était de ne plus me « mettre à jour » sur tous les sujets auxquels j’apporte de l’attention. J’ai donc évidemment pensé aux actualités (web, télé, radio), mais le périmètre s’est vite élargi à d’autres formes d’actualité : les fils de news (newsletter, rss), les réseaux sociaux (twitter, pinterest, etc), mais je ne savais pas où m’arrêter : un magazine a la télé, ça rentre dans le périmètre? des clips? etc.

En y réfléchissant, j’ai fini par pouvoir définir ce que je voulais éviter : il s’agit de « toute forme de contenu basée sur la récence« .
A partir de là, j’ai alors vu toutes ces sources d’un œil différent. Leur objectif n’est pas tant de nous informer, mais simplement de mettre en avant le contenu en fonction de sa récence, et non pas en fonction de son intérêt/sa pertinence.
Exemple : une chaine d’info nous fait part d’une « petite phrase » donnée par un homme politique 10mn avant. Ils nous transmettent cette information car elle est fraiche, pas pour sa pertinence.
Si on enlevait tout ce qui est récent, resterait-il du contenu pertinent?

 

  • A partir du moment où j’ai défini ce que je cherchais, j’ai décidé de ne plus regarder de clips à la télé ou sur youtube. On ne me propose que de la nouveauté. Pas du pertinent. J’ai donc recherché par moi même quelques clips. Je n’ai pas pris pour argent comptant ce que l’on me propose. Et je pense que ce n’est pas une mauvaise chose.

 

  • Comme pour le 1er défi, j’ai eu à expliquer cette semaine encore ma privation à mon entourage. Il y a eu des nouveautés importantes dans mon domaine professionnel, et je n’étais pas au courant. Pas très grave, car l’info est vite arrivée jusqu’à moi. Mais cela me montre que ce type de privation n’est pas « standard », elle gène un peu. Il faut l’expliquer aux autres, la légitimer.

 

  • Ce défi s’est rapproché du concept de « l’ignorance sélective« , dont j’avais déjà parlé dans un article. Cela m’a conforté dans l’utilité de ce concept : moins se renseigner permet de gagner du temps, et en cas d’évènement important, les informations arriveront néanmoins jusqu’à nous.

Et l’élément clé de ce concept : 90% des informations que l’on lit, assimile, ne servent à rien. Ce n’est que du remplissage.

 

Synthèse de cette semaine

Je suis content de ce test. Ne plus me tenir au courant m’a permis de gagner du temps (au quotidien, de précieuses minutes, et cela se ressent sur une semaine). Oui, je suis passé à coté de quelques infos sûrement, mais les plus importantes sont parvenues jusqu’à moi.

Et pendant ce temps, j’ai été + productif, je me suis concentré sur mes sujets de fond. Et je me suis même ennuyé quelques instants. Cela fait des années que je n’avais pas eu ce plaisir.
Je vais continuer sur cette tendance je pense. Limiter les contenus classés par récence à des moments vraiment précis (quand je m’ennuie dans un bus?). Et remettre en cause leurs intérêts.

 

Nouvelle semaine : une semaine sans…

Me voici parti pour un nouveau défi! cette semaine, le défi est : aucun achat!
Ne pensez surtout pas que je prépare mes défis à l’avance (cela serait + pratique certaines fois), je les décide sur le moment. Et dans le cas présent, je me rends déjà compte des difficultés que cela va me poser dès demain 🙂 Mais je m’arrangerai!

Bref, les règles du défi pour cette semaine sont :

  • Je ne dois réaliser aucun achat à partir de cet instant (mercredi matin), jusqu’à mardi soir prochain
  • Aucun achat en espèce, ni chèque, ni carte.
  • Si cela m’arrive, je dois le noter et le rendre public 🙂

Société de consommation, me voilà!
Bonne semaine, rendez-vous la semaine prochaine pour les résultats…

 

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire