5 moyens pour trouver du temps

Vous aurez beau tourner le sujet dans tous les sens : pour réaliser ce qui vous tient réellement à cœur, il vous faut du temps. Ne serait-ce qu’un peu de temps. C’est primordial, et c’est d’ailleurs l’excuse idéale : « je n’ai pas le temps« . Vous l’entendez, vous vous le dites également parfois. « J’aimerai, mais je n’ai pas de temps. »

Alors cassons les préjugés.
Au sein de votre vie pleine d’activités, comment trouver du temps à consacrer à vos passions? Voici les 5 moyens qui me semblent les plus faciles à mettre en oeuvre. Les uns à la suite des autres, tous ensemble, ou simplement en passant au moyen suivant quand le besoin s’en fait sentir.

  • 1. Isolez du temps en début (ou fin) de journée

 

 

Vos journée sont remplies, impossible de caser un peu de temps? Alors repoussons légèrement les frontières. Avancez votre réveil de 30mn le matin. Je sais, c’est fatiguant rien que d’y penser.
Mais si cela peut vous permettre d’avancer tranquillement sur un projet qui vous tient à coeur, alors la fatigue ne sera pas longtemps un fardeau. Se réveiller pour réaliser ses envies, il y a pire, non?

Vous pouvez également isoler ce petit laps de temps le soir, avant de vous coucher, mais vous obtiendrez des résultats différents. En terme d’écriture, je me rends compte que mes textes écrits le matin sont plus motivants, motivés, enjoués, positifs. Ceux écrits sur le même thème le soir seront plus calmes, neutres. A vous de choisir le moment adéquat en fonction de votre projet!

 

 

  • 2. Ritualisez vos moments à vous

 

 

Que ce soit en matinée, le soir, ou n’importe quand en journée, imposez vous un laps de temps de liberté. Que vous ayez quelque chose de précis à faire ou non, conservez ce moment. Tous les jours. Notez le sur votre agenda, vous ne serez pas disponible pour les autres : c’est votre rendez-vous avec vous.

Il pourra vous permettre d’avancer sur votre projet, ou bien simplement d’y réfléchir, de laisser vos pensées avancer tranquillement. Vous pouvez faire un tour dehors pour vous aérer, ou bien vous préparer un thé. Vous pouvez ne rien faire et laisser votre esprit s’égarer. C’est votre moment.

 

 

  • 3. Désengagez-vous

 

 

Si vous lisez ce blog depuis quelques temps, vous devez commencer à cerner ce qui vous tient réellement à coeur. Vous connaissez sûrement vos priorités. Alors ouvrez votre agenda, là, maintenant, et regardez ce que vous avez prévu de faire la semaine prochaine. Chaque jour, chaque période de la journée, puis chaque heure. Et la semaine qui vient de s’écouler également. Quels sont les thèmes qui reviennent le plus souvent? S’agit il de vos priorités à vous? S’agit il d’autres tâches? Un peu de ménage ne ferait pas de mal…
Je ne le dirai pas souvent, mais n’ayez pas peur de vous désengager. Priorisez ce qui vous importe, et annulez d’autres tâches moins importantes pour vous. Commencez par une. Il est toujours possible d’annuler une tâche. Il suffit d’un coup de fil, d’un mail, d’une conversation. Vos amis comprendront. Ne vous dites pas que vous pourrez tout gérer, nous savons que vous ferez toutes les tâches comme prévu…toutes, sauf votre projet.

 

 

  • 4. Transformez les moments d’attente

 

 

Nous avons tous des moments d’attente dans notre journée. Que ce soit sur la route, à faire la queue dans un magasin, en prenant les transports, il y a ces périodes creuses qui pourraient nous faire perdre du temps.

Quoi, vous cherchez à libérer du temps alors que vous avez toutes ces périodes vides 🙂 ? Profitons en pour les mettre à profit.

Voyez tous ces moments vides comme une superbe opportunité de réfléchir à votre projet. Gardez toujours sous la main un carnet et un crayon (un téléphone portable fait également l’affaire), et soyez prêts à noter toutes les idées qui vous viendront pendant ces moments d’attente. Je suis persuadé que les meilleures idées arrivent aux moments les plus creux, aux moments où nous sommes les moins sollicités. Alors n’en perdons pas une miette.

 

    • 5. Laissez votre esprit avancer seul

 

Un dernier grand moment de « creux » est évidemment le sommeil en lui même. Plutôt que de passer votre nuit à réfléchir à vos projets, à encombrer votre esprit, laissez lui un peu de latitude. Je vous propose de noter tous les points que vous avez en tête juste avant de vous coucher. Toujours grâce à votre carnet et à votre crayon. Notez tous les points ouverts, les points à faire, concernant votre projet comme d’autres sujets.

Cela libèrera votre esprit, et vous pourrez vous endormir plus facilement. Vous endormir tranquillement, oui, et surtout laisser votre esprit avancer tout seul. Certaines fois il divaguera bien loin de votre projet, et à d’autres moments, il vous apportera des idées lumineuses et un éclairage différent sur votre passion. Faites lui confiance.

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Article précédent
Article suivant
Derniers commentaires
  • Bonjour,

    Très intéressant le sujet du temps. 😉

    Le piège avec le temps, c’est de le considérer comme une quantité, car en le considérant comme un quantité, on s’aperçoit qu’il en manque toujours et qu’on ne s’en sert jamais assez bien.

    Il faut donc plutôt vivre dans le présent, et créer des moments, des moments d’espace et de liberté focalisés sur la qualité.

    Julien.

  • Merci pour votre texte concernant le temps. Se libérer l’esprit avant de dormir est une bonne stratégie comme il serait souhaitable de liquider tous nos tracas. La prémisse à la maitrise du temps est peut-être d’éclaircir son espace mental, de se libérer des réflexes à prendre tout un tas de petites responsabilités qui ne nous appartiennent pas.

  • C’est très utile, merci beaucoup ! J ‘ ai aimé la premiere et la quatrieme solution, elles me conviennent.

Laisser un commentaire