5 actions à faire cette semaine

« Le meilleur moment pour planter un arbre c’était il y a 20 ans, le deuxième meilleur moment c’est maintenant. »  (Proverbe africain)

Cette semaine, je vous propose un petit jeu, une to-do simple, et une bonne raison pour réaliser ce que vous n’avez pas pu faire jusqu’à présent.

Quoi, vous ne savez pas encore si vous allez jouer?

Allez hop, trop tard, si vous êtes en train de lire ces lignes, c’est que vous faites déjà partie du jeu, pas de marche arrière possible, alors on y va, je compte sur vous !

5 petites actions à faire cette semaine, comme un début de changement dans l’air. 5 actions pour vous signifier que vous pouvez, que chaque minute devient le meilleur moment pour changer.

Jacques à dit…

– Remerciez une personne, en lui expliquant pourquoi

J’avais dressé la liste des remerciements, mais je me rends compte que l’on oublie souvent quelques mercis dans les coins. Par flemme, par inaction, parce que les choses vont trop vite, ou pour éviter de s’incliner. Alors prenez le sujet qui vous tient le plus à coeur aujourd’hui, prenez la personne qui vous apporte le plus, et dites lui merci. A l’oral, par écrit, comme vous le souhaitez. Mais dites-le lui.

 

– Excusez vous pour une action dont vous ne pensez pas être responsable.

Que cela soit au travail, chez vous, auprès d’un proche ou de votre collègue, excusez vous. Pas forcément facile. Pourquoi s’excuser d’une action dont on ne se sent pas responsable? Peut être pour admettre que l’on n’a pas toujours raison, que l’on peut blesser sans le savoir, que l’on peut faire des dégâts sans s’en rendre compte.

 

– Débutez un projet de coeur

Prenez le projet qui vous tient le plus à coeur. Vous savez, celui qui est là, bien présent dans votre cerveau, mais qui attend sagement que le bon moment se présente. Celui qui attend qu’une liste monumentale de faits annexes (d’excuses?) se soit produite, avant de pouvoir s’y mettre. Prenez ce sujet et débutez-le. Faites une première action dans son sens. Un petit truc de rien : organisez, cherchez des informations, faites une démarche, ce que vous souhaitez. Cela vous fera du bien.

 

– Laissez passer un sujet sensible

Il y a ces sujets qui nous énervent d’emblée. On a un avis très précis sur ces thèmes, et on sait que l’on va réagir au quart de tour. Tout l’argumentaire est déjà là, en nous.
Alors on va changer notre manière de fonctionner. La prochaine fois que ce type de sujet arrive sur le tapis, laissez-le. Passez votre tour gentiment, désamorcez toute tentative de justification, d’explication. Acquiescez. Seulement ça.

 

– Dites oui à quelque chose d’improbable.

Nous avons fréquemment des questions, auxquelles nous répondons inlassablement « non« . Soit parce que l’idée ne nous plait pas à priori, soit simplement parce que l’on se dit « oui…mais non« , « pas cette fois-ci« , « la prochaine fois?« .
Dites oui la prochaine fois que l’on vous posera cette question. Dès que le mot « non » retentira dans votre cerveau, changez-le en « oui » sans réfléchir. Juste 1 fois, juste pour essayer.
Gardez ces 5 points en tête, ou notez-les vous sur un papier. Vous avez une semaine, jusqu’à mercredi prochain…à vous de jouer !

Ecrit par

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils.

Derniers commentaires
  • Je suis interloquée par cet article car il suppose de se laisser transporter par les caprices des autres et surtout de ne pas écouter sa propre parole.

    Or il existe des séminaires de développement personnel ou l’on nous apprend à savoir dire « NON » aux autres car souvent peu de personnes savent dire « NON ».

    Qu’en penses-tu ?

Laisser un commentaire