10 raisons de débuter votre nouvelle vie aujourd’hui

debutnouvellevie

| 36 569 visites |


  • 1. Tout est possible

Le constat est simple, et pourtant assez difficile à croire au début. Nous sommes tellement formatés à passer notre vie dans un bocal que nous nous instaurons nous même nos plus grandes limites : je ne peux pas, je n’ai pas le temps. Mais une fois ces fausses excuses dépassées (nous verrons comment!), il y a une quantité insoupçonnable de choses réalisables.

  • 2. Tout est vraiment possible

Relisez le 1er point autant de fois que nécessaire :)

  • 3. Vos actions peuvent avoir beaucoup plus d’impact que vous ne le supposez

Nous sous-estimons trop souvent l’importance de nos actions. Nous sommes la tête dans le guidon à réaliser nos tâches, sans se soucier de leur aura potentielle, comme si nous vivions en vase clos.
Nous pensons également qu’une personne seule ne peut pas faire la différence. Pourtant, si vous cherchez des exemples d’actions qui ont eu de l’importance dans votre vie – tant au niveau des gens autour de vous, que des personnes ‘célèbres’-, vous constaterez que la différence tient souvent à 1 individu. Réfléchissez-y. Pas un groupe, 1 individu. Alors soyez cette personne. Que vous souhaitiez simplement donner votre sang, vous investir à l’école de votre fils, ou débuter une action caritative pour aider les sans-logis, qu’importe la voie, mais agissez.

  • 4. Définir ses objectifs est un 1er pas plaisant : il donne la satisfaction d’avoir avancé dans sa vie

Sans trajectoire, la route est difficile. On le sait pour les études, on en est persuadé lorsque l’on conduit, et pourtant, on l’oublie pour le plus important : notre vie. Vous pouvez déjà avoir vos objectifs en tête, ou vous pouvez -comme moi il y a quelques temps- partir de zéro. Qu’importe. Vous verrez que ce 1er pas est grisant. Prenez un papier, ouvrez le bloc-notes de votre ordinateur, comme vous voulez, et débutez votre liste d’envies. De vos taches à court terme jusqu’à votre bucket list: rêvez, écrivez, et…souvenez vous du point 1 :)

  • 5. Privilégier ce qui compte pour vous

Une fois l’objectif tracé, il est beaucoup plus facile de se concentrer sur ce qui importe. On sait où l’on veut aller, on connait nos priorités, et on s’organise pour ne se focaliser que sur elles : passer du temps avec sa famille, se concentrer sur sa passion, construire son projet, etc.

Dédier notre vie à ce que nous aimons, et ne plus passer à coté des points importants, c’est plutôt rassurant, non?

  • 6. Changement mineur, impact majeur

Le changement dans notre vie débute souvent par 1 action simple. C’est d’ailleurs ce que je vous recommande : instaurer un changement à la fois, afin de bien l’intégrer.
Cette action -et d’autant plus cette 1ere action-, aussi mineure soit-elle, va insuffler dans votre vie ce caractère extraordinaire. Que vous débutiez par l’écriture de votre bucket list, par modifier votre rythme de sommeil, par des changements alimentaires ou par planifier un voyage…croyez moi, votre 1ere action aura elle aussi beaucoup plus d’impact sur vous que vous ne le pensez.

  • 7. Retrouver la passion

Les enfants ne vivent que par passion. Les adolescents aussi. Ce moteur nous fait vivre et vibrer. Rappelez-vous en. Et pourtant, une fois adulte, il a tendance à disparaitre spontanément de nos vies, chassé par la régularité, le travail, et diverses ‘problématiques’ propres à la vie d’adulte.
Mais si la passion nous fait vivre, pourquoi s’en priver? Je vous propose de vous organiser pour remettre vos passions, votre passion, dans votre vie. Souvenez vous de ce qui vous mettez la chair de poule. On y va.

  • 8. Se donner du temps

Le temps est une denrée rare. Nous en avons peu, et pourtant, c’est nous qui l’organisons. Mal, souvent. Il existe des méthodes simples d’organisation pour se libérer le temps nécessaire à la réalisation de nos projets. Retrouver un peu de temps libre est une chose des plus simples et des plus libératrices.

  • 9. Se débarrasser de ce qui nous pollue l’esprit

Une partie importante de vos pensées peut être constituée d’idées « polluantes »: se souvenir de telle chose, penser à faire cela mardi, passer à tel endroit,…. « Je dois », « il faut », etc. Ces points nous encombrent l’esprit et nous empêchent de voir clairement nos buts. En fait, ces points sont la meilleure excuse pour ne pas réaliser nos buts. Nous les dépasserons, car ce ne sont pas eux, la vraie vie.

  • 10. Vous êtes seul décideur

Voici le 10ème point. Le vôtre. Vous pouvez lire ces lignes sans prendre la décision de faire évoluer votre vie. Vous pouvez attendre. Et pourtant, au final, une seule personne peut débuter ces changements : vous.

Vous pouvez échanger avec d’autres personnes, recueillir les avantages et inconvénients, les témoignages des autres, mais vous êtes le seul moteur de votre vie. Il s’agit d’une grande responsabilité, mais c’est une liberté au moins aussi grande.

 Recherches utilisées pour cet article : commencer une nouvelle vie, recommencer une nouvelle vie, démarrer une nouvelle vie, comment commencer une nouvelle vie, une nouvelle vie commence, comment recommencer une nouvelle vie, comment démarrer une nouvelle vie, refaire sa vie ailleurs, commencer une nouvelle vie ailleurs, yhs-fullyhosted_003

A propos de l'auteur : Max

Je cherche à vivre pleinement, chaque jour. J'ai débuté ce site afin de partager mes astuces et expériences. Afin d'aider ceux qui bloquent ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour réaliser leurs envies. Je m'aide d'une bucket-list, de méthodes d'organisation, et d'une boite à outils. Suivez-moi !

28
  1. michel a dit

    Message
    alors là, j’oserai dire que tu « m’épatasses ! » dans cet échange « philosophique-des-choses-de-la-vie » !
    C’est vraiment « extra-ordinaire » qu’une partie de mon « moi » se penche sur cet échange avec la délectation d’en être « partie-auteuse ».
    A propos du « merci » j’ai (hier) eu une idée d’invention d’un deuxième terme pour le merci « conventionnel-politesse » signifiant la « gratitude-d’échange-d’affect » et de bien « être-intellectuello-tactilo-cérébral »

    Répondre

  2. thomasson a dit

    Je partage entièrement votre vision. Je m’efforce de vivre ainsi, même si je ne réussis pas toujours.

    Répondre

    • Max a dit

      c’est un travail de tous les jours…mais petit à petit…on fait évoluer les choses :)

      Répondre

  3. Siefridt a dit

    Génial !
    C’est exactement ca ! Comme un souffle de légèreté et de motivation qui souffle.
    Remède parfait à cette soi-disant terrifiante crise .. :-)

    Répondre

    • Max a dit

      Bonjour, merci pour ce commentaire encourageant :) ! Oui, je pense que l’on peut faire mieux que ce climat morose. On vaut mieux….alors autant s’y mettre!

      Répondre

  4. Julien a dit

    Tout à fait d’accord avec toi Max.

    Le premier point est vraiment important, il faut bien comprendre que dans la vie tout est possible !

    S’il y a une seule croyance à retenir c’est bien celle la.

    Répondre

    • Max a dit

      Entièrement d’accord Julien. Une chose ultra simple, et pourtant, combien y croient réellement? On nous apprend à l’oublier, ou à passer beaucoup de choses devant cette simple phrase.

      Répondre

  5. Sid a dit

    Je suis tout à fait d’accord avec ces points Max!

    Surtout celui de vivre avec passion. Trop souvent les gens font l’amalgame entre devenir adulte et perdre la passion, la capacité de s’émerveiller comme un enfant pour des choses qui peuvent sembler anodines. Je constate que trop de personnes s’imposent d’éteindre cette « flamme » pour avoir l’air plus sérieux parce que c’est ce qui soit disant est nécessaire pour être responsable. D’ailleurs la disparition de cette flamme va souvent avec la diminution du sourire, beaucoup trop de personnes pensent que beaucoup sourire est enfantin.

    Je suis bien décidée à garder le sourire et la passion dans ma vie tout en ayant bien évidemment le sens des responsabilités et la maturité. Mais n’est-il pas parfois difficile de garder cette insouciance lorsqu’on doit « gagner » sa vie? Il faut pouvoir trouver un compromis entre passion et revenus. L’idéal étant d’allier les deux bien sûr. Tout est possible certes mais il ne faut pas oublier la patience et la persévérance.

    C’est bien vrai que nous sommes les premiers à nous freiner. J’ai la très grande chance de ne pas être née dans un milieu pauvre et de n’avoir personne à ma charge (les changements sont bien plus difficiles avec des enfants non?) mais j’ai tout de même du mal à sortir de ma voie professionnelle qui me plait pour essayer d’autres choses pour trouver ce qui me ferait vraiment vibrer de peur de ne pas pouvoir y revenir si jamais ce n’est pas la bonne solution. (hélas bien trop de recruteurs exigent une cohérence et un continuité dans l’expérience et le fameux parcours professionnel).

    Je répète ce que j’ai déjà écrit dans un autre commentaire: l’idéal serait de pouvoir se dédoubler pour essayer pleins de métiers différents! ;)! Tout est possible, le tout est d’avoir l’art d’expliquer en quoi un détour dans notre parcours a tout son sens à un recruteur.

    Répondre

    • Max a dit


      Mais n’est-il pas parfois difficile de garder cette insouciance lorsqu’on doit « gagner » sa vie?

      Ce n’est pas le plus facile, car on nous apprend le contraire, mais c’est réellement possible. C’est un sujet que j’aborde dans le billet « le travail ce jeu ». Devenir responsable…mais garder son émerveillement et le plaisir.


      (les changements sont bien plus difficiles avec des enfants non?)

      Les changements sont + incroyables avec des enfants….A nous de voir si on les considère comme un moteur ou comme un frein.


      le tout est d’avoir l’art d’expliquer en quoi un détour dans notre parcours a tout son sens à un recruteur.

      Exactement. Une coupure qui nous apporte personnellement apportera une nouvelle vision à notre travail. Ce sont vraiment des choses à mettre en avant….c’est notre façon d’être unique.

      Répondre

  6. ramezi a dit

    Message
    la vie c pas aussi facile

    Répondre

  7. Helene a dit

    Bonjour

    Merci beaucoup pour cet article !! je trouve que vous avez tout à fait raison !

    très bonne continuation!

    Hélène

    Répondre

    • Max a dit

      merci Hélène !

      Répondre

  8. elodie a dit

    Bonjour,
    Je n’ai qu’une chose à vous dire Max: merci beaucoup.
    J’ai découvert votre site par mon meilleur ami qui me l’a fortement conseillé.
    Je vous remercie car au fond de moi, je ne vais pas bien et je viens de prendre conscience grace à votre site, que je m’égarais sur tout, au point de ne plus avoir de rêves, ni d’envies, ni de passion.
    Je commence juste à remonter la pente suite à une depression qui m’a tout pris.Je n’avais même plus à vouloir m’occuper de mon enfant, ce qui me fend le coeur quand je vois le temps que j ai perdu avec lui.
    Je travaille sur moi même pour recentrer mes priorités.
    Merci beaucoup.

    Répondre

    • Max a dit

      Bonjour Elodie,
      merci pour ce petit mot :) J’essaye d’égrener sur le site pas mal d’idées ou de méthodes pour changer sa vie, évoluer, savoir ce que l’on souhaite. Si cela peut vous servir, j’en serai heureux.

      Répondre

  9. nomANNE a dit

    j ai lu ,avec beaucoup d interêt , votre questionnaire, j ai 60 ans, les désirs et les buts changent, j entreprends un virage à 180 °, je suis en traitement d un cancer des ovaires, j ai envie de vivre et de continuer le chemin de ma destinée, j ai perdu mon compagnon fin 2013,j ai 2 filles qui habitent loin de chez moi,; je viens d emménager dans un maison de plain pied, donc je devrai trouver facilement la motivation qui me manque cruellement, je suis complétement abasourdie et fatiguée ,, donc quel est votre conseil, dans ce cas là, merci pour votre réponse, cordialement

    Répondre

    • Max a dit

      Bonjour Anne,
      La 1ère action me semble être de trouver ce qui vous motive, ce qui vous plait et vous fait envie. Il s’agit selon moi du meilleur carburant pour la suite. N’hésitez pas à regarder les différents articles qui traitent du sujet sur le site (« trouver sa passion »), je suis sur que vous y trouverez des pistes! Bonne chance à vous!

      Répondre

  10. hayrapetyan a dit

    Votre message
    bonjourr Max
    j’ ai vu votre article ete je vous remercie pour tout cu que vous dites car c’est tres important pour les gens comme moi qui sont en plein depressioen. j ai 3 enfant et je suis en plein divorce mon meri ete le seul homme de ma vie et mon idol. par lui aujourd’hui je me sens trahi abandonnée humiliée il est ma lade psychiquement c’est ce qu ilq disen les medecins. j ai perdu le gout de la vie je me sens rien la situation que je vie ca me fait tres peur sil vous plait donnez moi un conseil comment vivre comment trouver ma passion comment avancer.

    Répondre

    • Max a dit

      Bonjour, et merci pour ce commentaire! Je pense que trouver sa passion amène (et ramène) une logique dans notre vie. C’est ce qui nous pousse à donner le meilleur de nous-même, en continu. J’ai développé un petit guide sur le sujet, et le site regorge d’astuces, notamment pour voir la vie sous un autre angle. Bon courage à vous!

      Répondre

  11. Votre nomhayrapetyan a dit

    bonjour
    merci de me repondre ca m’a aide énormement mais j’ai perdu le gout de la vie j’ai l’impression que j’avance plus je suis en train de critiquer moi meme de me culpabiliser. j ‘essaie vivre pour mes files mais c’ est trop dur . au fond de moi je sais que j’ai tout fait pour de ne pas le perdre je suis consciente de sa maladie aussi maisje comprends toujours pas pourquoi je suis le centre de maladie (delire de jalousie). j ‘en peux plus comme ca je vous prie de bien vouloir me donner un conseli sil vous plait cette situation devient invavable.

    Répondre

    • Max a dit

      Bonjour,
      l’important me semble de se comprendre soi, de comprendre ses envies. Testez le petit guide pour trouver sa passion, il permet de réfléchir à ce qui est réellement important pour chacun.

      Répondre

  12. Maruschka a dit

    Autant dire que lorsque j’ai commencé à lire l’article, je me suis braquée. Parce que je ne suis pas encore adulte, mais je ne suis pas non plus une enfant, mais bien une adolescente. Et comment repartir de zéro ou changer de vie lorsqu’on est adolescent ?

    J’ai changé de ville en allant vivre chez mon père et en quittant tout : ma famille, mes ami(e)s, ma passion pour l’équitation. Pour moi c’était cela changer de vie.
    En lisant votre article j’ai compris que le changement, ce n’était pas forcément quelque chose de radical, bien au contraire : Une chose après l’autre, et prendre le temps de vivre !

    Merci beaucoup !

    Répondre

    • Max a dit

      Bonjour Maruschka,
      Je pense effectivement que le changement se joue au quotidien. On peut évidemment tout quitter, et changer d’un coup. Mais ce n’est pas la seule solution. Intégrer progressivement ses vraies envies, caler son quotidien en fonction de ses attentes…ce sont de vrais changements.

      Répondre

  13. NITENBERG Muriel a dit

    bonjour,
    Il y a des décisions, des actes, des situations qui vont vous faire prendre conscience de votre vie terrestre. Avoir le courage de se « regarder » dans une glace et arrêter de se mentir !
    -« je suis bien dans ma vie ou je ne suis pas à ma place dans ce quotidien qui me pèse … »

    Il y a souvent une prise en compte de ces facteurs vers la quarantaine en général.
    Combien de personnes que j’entends à longueurs de journée se plaindre de leur situation, tout en accusant : la société, le conjoint, la famille, l’entourage, la politique, la santé, la météo (hé oui de cela aussi les plus pessimistes en font gorge chaude !) avec la fameuse phrase qui bloquerait toutes possibilités d’en débattre :
    – » il n’y a qu’à moi que ça arrive ou : c’est toujours comme ça ! »
    Chaque être devrait créer SON Bonheur au quotidien, par petites touches ou tout comme je l’ai fait à grands coups d’épaules et de détermination !

    La fin de l’année est souvent propice à la réflexion… profitez en !
    Si cela peut vous apporter l’énergie nécessaire et connaitre les limites supportables pour un humain, je vous propose en toute humilité une biographie que je viens de terminer d’écrire : LE GALET aux éditons du Menhir dans témoignage (Amazon, Décitre, Gallix, librairie…)
    Je vous expose une petite partie de ma vie de Mère de 5 enfants, mariée à un mari alcoolique et violent et quelques tragédies jalonnant une vie déjà fort « piteuse »…
    Je ne me dévoile pas en tant que héros mais développe ma rage de changer de vie et enfin de me faire un Devoir du bonheur !
    Non, ce n’est pas une quête du Saint Grall je vous l’assure ! j’y suis parvenue et je coule aujourd’hui des jours très heureux aux Antilles.
    Je vous en souhaite bonne lecture et surtout je reste à votre disposition pour parler de vos projets…
    Je vous remercie de tout cœur de votre attention et par avance, je vous souhaite une très belle année 2016 pleine de bonheur et de retrouvailles avec VOUS même, car NOUS sommes tous formidables.
    Muriel

    Répondre

    • Max a dit

      Bonjour Muriel, et merci pour ce commentaire gééant!

      Répondre

  14. NITENBERG Muriel a dit

    Merci Max,

    Je désirai juste rajouter pour la petite histoire, que j’ai tout quitté, vendu la maison etc… pour acheter mon voilier y vivre et naviguer dans la mer des Caraïbes.
    Comme si cela ne suffisait pas, j’ai donné vie à mon rêve de traverser l’Atlantique sur une goélette, 35 jours de mer à la rencontre de :…… soi !…. et ainsi redécouvrir la « contemplation » !
    insatiable un an après je partais pour l’Amazonie, mon conjoint et moi avons remonté une partie du Maroni en pirogue avec des « trafiquants » de carburant durant 3 jours… sensations garanties, la forêt, les villages, les fleuves… La vie à l’état pure !, 1 mois à crapahuter dans la forêt émeraude
    Nous partons fin mai pour rejoindre mon deuxième fils Morgan qui a choisi de vivre en Colombie et pour assister à la naissance de leur premier BB! ça c’est un CADEAU de la Vie ! partir à la rencontre d’un chaman !

    d’autre part, je suis heureuse de voir « fleurir » ce genre de site ! Car de nos jours, les gens se plaignent, gémissent, passent beaucoup de temps devant les informations désastreuses, et ne prennent pas le temps pour les belles choses ou situations…
    Ensuite, comme on a dû te le dire :
    « – HA !!! Tu as de la chance ! »

    Là je me lâche : mise à part la santé (et encore), nous avons TOUS la même chance ! après, il faut oser !

    Bonne soirée Max et encore merci d’exister !

    Répondre

    • Max a dit

      Effectivement, les « tu as de la chance » me laissent perplexe également… :)

      Répondre

  15. MarieAnne a dit

    Bonjour, je vous souhaite avant tout Joyeux Noel. Ben moi, j’ai la quarantaine, pas mariée, pas d’enfant, et ayant mis ma vie entre parenthèses depuis toujours, je me sens maintenant étouffée. Depuis quand l’année 2015 a commencé, j’ai comme cette envie de tout plaquer et partir vivre ailleurs comme en Métropole et m’y installer. Et peut-être enfin vivre de ma passion (professionnellement). Mais j’ai un gros un blocage, j’ai jamais mis les pieds en Métropole, personne sur place pour m’aider, ne serait-ce dans les premiers temps pour m’accueillir, trouver un logement, et comment se deplacer. J’ai pas l’habitude du métro, ou train ce genre de chose. Et puis se retrouver seule, tout ça me fait peur terriblement.

    Répondre

    • Max a dit

      Bonjour MarieAnne, merci de ton commentaire. Le passage du tout au rien peut faire peur, c’est bien compréhensible. L’idée d’y aller pas à pas me semble dans ce cas pertinent : essayer de nouer des liens en métropole, trouver un objectif la bas, y aller en vacances, et surtout ne pas s’y jeter tête baissée. L’ailleurs fait rever, mais quand on y arrive, il faut savoir ce que l’on souhaite y faire.

      Répondre

Partagez votre avis